« D'une illusion en naîtra une autre. La vérité reste cachée dans le mensonge »
Rokudo Mukuro
Seejaku no Hana
Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna

" Invité "
Who am i !
Invité

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Empty

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna

MessageSujet: Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna EmptyLun 12 Nov - 15:56

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna 0kjh

Boss ? Vous allez bien ?

Je ne perds pas un seul instant. Je cours comme si l’on me poursuivait. Comme si la Mort était à mes trousses. Mais pourtant, la raison de ma précipitation est tout autre. Je quitte Kokuyo Land avec ferveur pour préparer un voyage qui sera long vers l’Italie. Je dois avouer que j’ai quelques remords à quitter les lieux ainsi. J’attends Mukuro-Sama depuis si longtemps. Ce jour où j’ai appris que la prison Vendicare avait été attaquée, j’ai paniqué. J’ai eu très peur. Mon cœur a cessé de battre pendant quelques longues secondes quand la fameuse nouvelle est tombée. Plus aucune personne sur les lieux. Pas même Rokudo Mukuro. Le vide en moi est si fort depuis. Je suis pleinement consciente de ce que je fais et je maitrise parfaitement mon corps. Mais je sais aussi l’importance que j’ai pour Mukuro-Sama. Pour qu’il puisse vivre lui aussi. Je lui prête mon corps sans aucune hésitation. Alors le moindre frémissement m’annonçant sa présence ne me fait plus peur.

Mais maintenant, je ne ressens plus rien. Depuis près de deux semaines maintenant, je suis seule... Alors j’espère encore et toujours avoir de ses nouvelles. Peut-être ici, à Kokuyo Land... Je quitte peu ce nid. Il est certes miteux mais il est une source de vie pour moi que personne ne peut vraiment comprendre. Et je sais que si Mukuro-Sama doit revenir, il reviendra au Japon. Peut-être pas à Kokuyo Land tout de suite mais si jamais c’était le cas, je veux qu’il sache que quelqu’un l’attend. Je me crispe légèrement dans ma course. Non. Je ne peux décidément pas faire comme tous les autres de la famille Vongola. Je ne peux pas croire qu’il soit un traitre. Jamais. Qui peut comprendre le réel Gardien de la Brume mieux que moi, hein ? Il vit en moi alors ils ne savent pas. N’est-ce pas ?

Quelques larmes glissent le long de mes joues mais ce n’est pas le moment de m’attrister. Mukuro-Sama est un sujet que je ne peux pas ignorer mais pour le moment, ma course effrénée vers l’Italie ne le concerne pas. Une autre nouvelle toute aussi importante s’est glissée au creux de mes tympans il y a peu. Le Boss est de retour. Sawada Tsunayoshi. Le Decimo. Celui que nous cherchons depuis maintenant dix longues années. La nouvelle a été dure à croire mais la source ne peut être que fiable. Et il serait actuellement de retour dans le Manoir Vongola, en Italie. Je n’avais pas prévu d’entamer un si long voyage maintenant mais je ne peux pas me permettre d’attendre pour vérifier de mes propres yeux si la nouvelle est vraie. Après tout, je m’inquiète également pour Tsuna. Je me suis juré de le protéger, tel le Gardien de la Brume.

Le voyage n’est pas des plus agréables. Je suis impatiente et stressée à la fois. Je dois dire que ça fait une éternité que je ne me suis pas rendue au Manoir. Pourquoi y aller alors que la tête n’est pas là ? J’essaie tout de même de ne pas me montrer absente. Les tensions envers Mukuro-Sama sont fortes alors je me dois de corriger cela en étant là pour le soutenir et pour réfuter toutes ces accusations. Les allers-retours entre l’Italie et le Japon sont plus récurrents parfois mais là, quand la bâtisse se dresse devant moi, j’ai comme un pincement au cœur. Si longtemps...

« Chrome. Il y a bien longtemps que l’on t’a vu ici. »
« Pardonnez-moi... Je... Je viens voir le Boss... Il parait qu’il est de retour... »
« Votre Anneau ? »

Je tends mon doigt sans hésitation. L’Anneau des Vongola que j’ai en ma possession est bien visible. Pourtant, on me connait. Probablement une sécurité en place pour s'assurer que Tsuna ne craint rien ? Aucune idée. Mais dès que j’ai l’autorisation d’entrer, je me presse. Il me tarde de le revoir. Est-il seulement en bonne santé ? Je n’ai eu aucun détail. On aurait du m’en donner. Pourquoi, après tant de temps, on ne me dit rien... ? J’avance alors dans les couloirs pour me rendre dans une pièce plus vaste. Personne. J’avais presque oublié que ce Manoir est gigantesque. Rien à voir avec mon petit nid au Japon...
Revenir en haut Aller en bas
Sawada Tsunayoshi
Messages : 27
Date d'inscription : 18/10/2018
Mes amis... Je ne veux pas les perdre !
Who am i !
Mes amis... Je ne veux pas les perdre !

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Empty

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna

MessageSujet: Re: Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna EmptyDim 18 Nov - 16:56
Cela faisait deux jours qu’il avait rencontré son premier gardien et il était un peu plus apaisé avec sa présence dans le manoir. Le Nono lui avait bien dit que certains mettraient plus de temps à arriver puisqu’ils étaient en mission et donc, difficilement joignable. Un autre, Hibari Kyoya avait-il cité, ne viendrait probablement pas même s’il était avertis.
Il avait acquiescé sous le regard plutôt inquiet du Boss des Vongola mais il avait simplement sourit en lui disant que ce n’était pas grave. Il ne pouvait pas leur demander de revenir aussi vite et même, de venir tout court alors qu’il avait disparut depuis si longtemps… et qu’il ne se souvenait même pas d’eux ! D’ailleurs, il avait sermonné le plus âgé sur le fait de ne pas les avoir avertis de son amnésie mais l’autre lui avait simplement sourit sans rien en dire.

Il se repérait un peu mieux dans le manoir à présent grâce à Lambo, mais il avait toujours cette envie de sortir prendre l’air. Il aurait bien demandé au Nono, mais son intuition lui avait soufflé que ce n’était pas le moment alors, il prenait son mal en patience.
Il déambulait donc dans les couloirs, saluant quelques personnes au passage toujours dans un sourire avant de se diriger vers la cuisine. Pour le moment, il n’avait « rien à faire » à part attendre ses gardiens, lire dans la bibliothèque et boire du café, le Nono voulant qu’il se repose au maximum. Il ne pouvait même pas participer aux recherches pour ce qui lui était arrivé et pourtant… il aurait bien aimé reprendre contact avec Luze…

Il soupira avant de ralentir légèrement le pas en voyant une porte ouverte. Ce n’était pas vraiment rare ni surprenant dans un aussi grand manoir mais quelque chose le poussait à s’approcher et à aller voir ce qui s’y passait.
Il passa une main dans ses cheveux, soudainement un brin nerveux avant de s’approcher. De dos, il pouvait voir que la jeune fille était légèrement plus petite que lui et il s’arrêta à l’embrasure de la porte pour ne pas la surprendre.

Tu es perdue ?

Il n’avait pas vraiment la sensation que ce soit cela, surtout qu’il sentait comme un sentiment de familiarité s’échapper d’elle. Quand elle se retourna vers lui, il reconnu l’une de ses gardiennes dont Luze lui avait montré la photo plusieurs jours plus tôt.
Chrome Dokuro, sa gardienne de la Brume.

Inconsciemment, son sourire s’agrandit, ce faisait plus lumineux. Même s’il ne se souvenait pas, il sentait qu’il était heureux de la revoir et encore une fois, il faisait confiance à son hyper intuition pour cela. Et puis, Luze ne semblait pas avoir tenté de le tromper en disant cela…
« Je ne sais pas pour les Vongola de manière générale, mais tu peux avoir confiance en tes gardiens ». Comment savait-il tout cela à propos de sa « famille » ? Il faudrait vraiment qui lui reparle un jour. Mais pour le moment, ce n’était pas vraiment le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !
Invité

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Empty

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna

MessageSujet: Re: Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna EmptyMer 19 Déc - 13:06

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna 0kjh

Boss ? Vous allez bien ?

Je fais les cent pas pendant de longues minutes. Ce manoir est si grand et même si je le connais un peu, je m’y perds encore souvent. Rien que l’entrée est si vaste. Mais ce n’est pas cette bâtisse qui va m’arrêter. Je n’ai pas fait tout ce chemin pour me laisser impressionner par les lieux. Le Boss importe bien plus et ce pincement au cœur qui persiste me fait comprendre que je dois absolument le trouver. Lui parler. M’assurer qu’il va bien. Dix ans sans le voir ni même savoir ce qui a pu lui arriver. Et ce manque d’informations maintenant... Je ne suis pas sereine. Quelque chose manque. Tout ne va pas si bien, j’en suis sûre. Je me hâte alors. Après avoir traversé plusieurs grandes pièces, je me dirige vers les lieux un peu plus atypiques pour Tsunayoshi, dont la cuisine. Personne. Je devrais peut-être bien retourner voir à l’entrée et demander où il se trouve.

« J’espère qu’il va bien... J’aurais du venir plus tôt... »
« Tu es perdue ? »

Cette voix. Impossible de ne pas la reconnaitre. Je me retourne presque furieusement avec un œil visible et écarquillé au plus haut point. Si reconnaissable et pourtant, j’ai une légère panique. Et si je me trompais et que ce n’était pas lui ? Quand ma tête pivote, je croise tout ce que je peux afin de tomber sur ce visage si familier. La joie de ne pas m’être trompée ravive tout mon être. Et ce sourire si chaleureux ne fait que créer le même sur mes lèvres.

« Boss... »

Je ne sais pas si je dois rester ainsi ou pleurer. Même après dix années, il y a des sentiments qui sont difficiles à changer. Nous nous étions tellement inquiétés pour le Decimo. J’en ai fait des nuits blanches. Je me suis fait énormément de souci et je m’en suis tellement voulu de ne pas avoir pu trouver d’indices ou de pistes pour le secourir. Mais maintenant, Tsunayoshi est là. Mon iris violet reste fixé sur cet être qui semble ne pas avoir changé. Toujours aussi aimable et avenant rien qu’à voir son sourire. Je me crispe un peu puis une légère larme m’échappe. Une seconde. Et mon corps entier flanche. Je ne peux pas retenir cet élan pour venir agripper le Decimo au cou. Ce geste est probablement le plus déplacé qu’il soit. Je n’ai jamais usé de ce genre de comportement avec qui que ce soit. Mais ma peine a été si grande et mon soulagement est tel que je ne peux pas m’en empêcher. Et je sais que Tsunayoshi n’en sera pas outré. Je l’espère.

« Tu... es vraiment revenu alors... »

Je relève légèrement la tête avant de lâcher prise, mes joues légèrement empourprées à cause de cette étreinte que je réalise un peu brusque. J’observe le jeune homme. Je tremble tellement je suis soulagée. Il a l’air en forme mais si fatigué. Tant de questions me traversent l’esprit. Comment ? Pourquoi ? Qui ? Mais je me retiens. Une question plus importante sort de mes lèvres.

« On ne m’a rien dit à ton sujet... Mais durant dix années tu as disparu... Tu vas bien ? Est-ce qu’on t’a fait du mal ? »

Je baisse alors un peu la tête. Je regarde le sol, timidement. J’ai soudainement honte.

« Je suis désolée... »
Revenir en haut Aller en bas
Sawada Tsunayoshi
Messages : 27
Date d'inscription : 18/10/2018
Mes amis... Je ne veux pas les perdre !
Who am i !
Mes amis... Je ne veux pas les perdre !

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Empty

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna

MessageSujet: Re: Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna EmptyDim 23 Déc - 20:38
La jeune femme se retourna brusquement vers lui à sa question, et si une partie de lui se disait qu’il avait bien fait de se tenir à l’écart au cas où, l’autre était simplement ravi de revoir cette « inconnue ». Son sourire chaleureux s’agrandit sans qu’il puisse rien y faire alors que le calme l’emportait. Il était heureux qu’elle soit là et l’avait reconnue grâce à Luze.
Dokuro Chrome, sa gardienne de la Brume.

Boss...

Elle avait répondu à son sourire et c’était tout ce qui lui fallait pour être sûr que tout allait bien. Alors, il avait légèrement hoché la tête quand elle l’avait appelé, comme pour lui dire qu’elle ne se trompait pas sur la personne.

La larme qui coula de l’oeil de sa gardienne l’émut et il passa automatiquement un bras autour de sa taille alors qu’elle venait vers lui, caressant doucement son dos de son autre main. Il eut un léger sourire amusé. Cela faisait la seconde fois qu’un gardien lui sautait dessus… par qu’il y trouve un inconvénient – alors qu’il ne laissait pas les autres du manoir l’approcher – mais il se demandait si tous ses gardiens allaient faire pareil.
Probablement pas… se dit-il en se souvenant que quelques photos.

Tu... es vraiment revenu alors... 
Oui… désolé d’avoir été si long… dit-il avec douceur.

Il ne savait pas les raisons de son enlèvement ni ce qui c’était passé pour lui pendant ces dix dernières années, seule une légère fatigue persisté mais il savait qu’elle finirait par partir. Toutefois, en voyant la réaction de deux de ses gardiens, l’inquiétude du Nono aussi… il ne pouvait pas s’empêcher de s’en vouloir un peu de les avoir laisser et de ne pas avoir pu rentrer plus tôt.
Quoi qu’il est pu se passer pendant ce temps.

On ne m’a rien dit à ton sujet... Mais durant dix années tu as disparu... Tu vas bien ? Est-ce qu’on t’a fait du mal ?

On ne lui avait rien dit… comme on avait rien dit à Lambo et ça allait encore être à lui de blesser un de ses proches. Pas qu’il voulait que quelqu’un le fasse, mais peut-être qu’ils en seraient bien moins blessé si le Nono ou l’un de ses gardiens l’en avait informer.
Mais peut-être ne voulait-il pas qu’il y ai des fuites pour ne pas risquer la sécurité des Vongola…

Je vais bien…
Je suis désolée...

Il cligna des yeux, ne comprenant pas… avant de faire le parallèle avec ce que lui avait dit le Nono quand il l’avait revu après toute ses années. De nouveau, son sourire ce fit doux et chaleureux alors qu’il posait une main sur l’épaule de sa gardienne, de l’autre, il lui souleva le visage, ne voulant pas qu’elle baisse les yeux face à lui.

Je sais que vous avez fait votre possible pour moi. Ce n’est pas de votre faute, seul mes ravisseurs sont les responsable alors, tu n’as pas à t’en vouloir pour ça. Il sourit, un peu plus amusé. Je me suis encore perdu… trouver du café et un salon te tenterais ?

Attendant sa réponse, il hocha la tête avant de prendre la direction de leur destination puis, un peu gêné, il passa la main dans ses cheveux tout en regardant devant lui.

Moi aussi… j’ai quelque chose à te dire… Mais il est mieux que l’on soit tranquille d’abord.

Un siège et une tasse de thé ou de café ne serait pas de trop, même s’il optait plutôt pour le café. On lui avait bien dit qu’il était japonais pourtant mais comme il ne savait pas ce qu’il préférait avant, il ne s’en souciait pas vraiment.

Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !
Invité

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Empty

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna

MessageSujet: Re: Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna EmptyVen 15 Fév - 16:24

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna 0kjh

Boss ? Vous allez bien ?

Je suis si ravie. Tellement ravie. Je me retiens comme je peux pour ne pas laisser éclater ma peine transformée en joie soudaine. Mais ce sourire si avenant et ce visage si serein, comme s’il ne lui était rien arrivé, me fait perdre ma contenance. Rapidement, les larmes me gagnent et je me jette sur celui que je n’ai même pas su protéger. Alors que c’était mon devoir. Je n’ai pas réfléchi et j’aurais peut-être du. Mais quand je sens que cette étreinte m’est rendue avec tendresse, je suis rassurée. Je reste blotti pendant de longues minutes contre Tsunayoshi. Je cherche à me convaincre que tout cela est vrai. Que le Boss est bien là et que ce n’est pas un rêve. Son geste apaisant me ferait presque sourire. C’est enfin fini tout ça alors... N’est-ce pas ? Ce n’est pas un rêve.

« Oui… désolé d’avoir été si long… » Sa voix me sort de mes rêveries et me fait réaliser que je ne me comporte pas comme je devrais. Je m’écarte vite en rougissant, revenant rapidement sur un sujet plus sérieux. Son cas à lui. J’enchaine les questions un peu dans le désordre et quand une première réponse m’est donnée, je culpabilise. J’aurais du être là. Je ne suis pas vraiment digne de porter cet Anneau ni même ce titre de Gardienne de la Brume. Je me crispe un peu en serrant les poings. Je n’ose même plus regarder le Boss et je me retiens encore de verser une larme. Moi qui pensais m’être endurcie, je constate que finalement, il m’est difficile de gérer mes sentiments. Surtout quand je me sens fautive.

J’ai l’impression que ce moment dure une éternité jusqu’à ce que j’écarquille légèrement mon œil. Je suis surprise de l’étreinte de Tsunayoshi sur mon épaule mais encore plus gênant, de ces doigts qui ramènent mon visage en hauteur, au niveau de son regard. Il n’est pas utile de préciser que cette action me fait énormément rougir. Le Boss a toujours été quelqu’un de très gentil et de très compréhensif mais cette douceur, c’est comme si je la découvrais pour la première fois. C’est agréable et perturbant à la fois.

« Je sais que vous avez fait votre possible pour moi. Ce n’est pas de votre faute, seuls mes ravisseurs sont les responsables alors, tu n’as pas à t’en vouloir pour ça. »
« Mais enfin si... J’aurais du être plus vigilante et... »
« Je me suis encore perdu… trouver du café et un salon te tenterait ? »

C’est comme si je n’avais pas le droit de rétorquer ni d’aller à l’encontre de ce qu’il dit. Peut-être a-t-il raison mais j’ai encore bien du mal à accepter cette faute que j’ai commise. Que nous avons peut-être tous commis. Je me décide à lui rendre son sourire. Après tout, ce n’est pas le moment de parler des choses douloureuses. Ce sont des retrouvailles, n’est-ce pas ? Je ferai mieux de m’occuper de son état. Alors j’accepte sa requête bien qu’étonnée qu’il se soit perdu. Peut-être que dix années d’absence lui ont fait oublié les lieux... ?

« Oui, bien sûr ! Je peux te le préparer si tu veux. On pourra discuter plus confortablement. »

Je le suis alors, prenant le temps d’observer ses pas et tous ses gestes. Comme si j’avais peur qu’il se volatilise encore une fois.

« Moi aussi… j’ai quelque chose à te dire… Mais il est mieux que l’on soit tranquille d’abord. »
« Je crois que nous sommes dans le lieu le plus tranquille qui soit pour discuter, Boss. Tu devrais le savoir mieux que quiconque ! »

Je me décide à passer devant Sawada pour prendre la direction de la cuisine et je l’invite à s’installer dans le salon non loin, là où de bons sièges confortables nous attendent.

« Je te laisse t’installer ! Je vais préparer du café et je reviens. »

Je m’esquive rapidement vers la cuisine. Là où tout le matériel dont j’aurais besoin sera présent pour préparer un bon café. Je ne perds pas de temps à préparer cette bonne boisson chaude, légèrement forte mais pas de trop. Le bruit du café qui coule me perd doucement dans mes pensées. Me dire quelque chose ? Quoi ? Et pourquoi un air si... étrange ? Si l’odeur du café ne me tenait pas en haleine, j’aurais pu me poser des questions encore longtemps mais je ne m’attarde pas. Le tout prêt, je retourne vers le Boss et lui dépose son café avec quelques gâteaux avant de m’asseoir.

« J’espère qu’il te conviendra. Je suis plus habituée à faire du thé en temps normal... »

Je lui souris un peu gênée avant de revenir rapidement sur le sujet. Un sujet qui m’inquiète déjà d’avance.

« Alors... ? De quoi voulais-tu me parler ? »
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Empty

Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna

MessageSujet: Re: Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Vous êtes là, Boss ! || PV Tsuna Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Les loups hurlent;bergers reveillez-vous.
» Waaagh du boss ouvr'boite
» Quelles factions pour infinity choisseriez vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Katekyo Hitman Reborn :: Il Mondo :: Italia :: Manoir Vongola-